Protéger aujourd’hui et préparer demain – Tract distribué sur la commune de Bouguenais

Protéger aujourd’hui et préparer demain – Tract distribué sur la commune de Bouguenais

Concertation en vue du réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique.

Après avoir renoncé en janvier 2018 à transférer l’aéroport de Nantes Atlan- tique à Notre Dame des Landes, l’Etat organise jusqu’à la fin du mois de juillet une concertation sur le réaménagement de la plateforme.
Les élus et les militants socialistes étaient, dans leur très grande majorité, des partisans de longue date du transfert de l’aéroport. Nous avons partagé la colère des Bouguenaisiens suite à l’abandon de ce projet, pourtant approuvé par la population à Bouguenais comme sur l’ensemble du département lors du vote organisé en juin 2016.

Aujourd’hui et comme de nombreux habitants, c’est sans enthousiasme mais avec une forte détermination que nous participons à la concertation pour le réaménagement de Nantes Atlantique. Notre priorité n’a pas changé : la protection des populations aujourd’hui survolées qui subissent les conséquences de l’activité aéroportuaire. Cela doit passer par :

  • Une limitation et des contraintes posées à la croissance de la plate forme. Le projet de Notre Dame des Landes ne peut être transposé à Nantes Atlantique. L’activité aéroportuaire doit s’adapter à son environnement. C’est le sens par exemple d’une interdiction des vols programmés la nuit. La demande partagée par les maires de Nantes Métropoles pour un créneau minuit/6h est un premier pas : ensemble, nous sommes forcément plus forts pour faire bouger l’Etat,
  • Une amélioration des équipements pour limiter les nuisances sonores,
  • Une meilleure prise en charge de l’insonorisation des logements,
  • Des études afin de mesurer l’impact sanitaire et social de cette situation.

Ce réaménagement doit aussi être l’occasion d’améliorer les accès et capaci- tés des parkings, dont l’insuffisance a des conséquences importantes pour les habitants.

Ce débat est enfin l’occasion d’exprimer nos attentes au regard des enjeux climatiques et environnementaux. Nous ne sommes pas contre le développe- ment du transport aérien : c’est à Bouguenais que se construisent en partie les Airbus qui font notre fierté et permet une forte activité économique et de recherche. Mais cela ne nous empêche pas de réclamer la fin de l’exemption de taxe sur le kérosène et une politique de développement du ferroviaire sur les grandes et petites lignes, possible alternative aux transports aériens et routiers particulièrement polluants. Ces décisions sont du ressort de l’Etat, voire d’accords internationaux : elles supposent une prise de conscience à cette échelle, alors même que les collectivités ont déjà largement intégré les questions de développement durable dans leurs décisions.

Nous vivons ici : nous connaissons notre territoire, celui de notre commune comme de notre métropole, son dynamisme économique et sa qualité de vie. Depuis des décennies, certains parient sur la fin du transport aérien, la baisse du trafic, pour expliquer que la situation pourrait demeurer sup- portable pour les habitants survolés alors qu’elle ne l’est plus depuis longtemps. L’évolution du trafic a démenti ces prévisions.

Pour l’avenir, soyons réalistes : les nuisances dont nous sommes victimes ajoutées aux besoins réels de notre territoire, excentré sur la carte euro- péenne, nous conduisent à réclamer dès à présent le lancement par l’Etat d’études visant à transférer la plateforme. C’est ce qui a été fortement exprimé par les citoyens à l’occasion des ateliers organisés par l’Etat le 12 juin dernier à la salle de sport des Belians. Un tel projet réclame beaucoup de temps : ne tardons pas à y travailler de peur que plus tard ne soit définitive- ment trop tard pour les Bouguenaisiens.

Exprimez-vous : https://www.reamenagement-nantes-atlantique.fr/

Section PS de BOUGUENAIS

http://bouguenais.parti-socialiste.fr ps.bouguenais44@gmail.com