Climat : entendre l’alarme

Climat : entendre l’alarme

Nous savons. Nous savons depuis des années, des décennies même. L’augmentation des températures, la disparition rapide des espèces animales, la pollution croissante de l’air et de l’eau sont autant d’effets de l’activité humaine. A terme, les conséquences seront désastreuses.

Nous agissons. Un peu partout, les collectivités territoriales ont mis en place des politiques publiques pour limiter les impacts sur notre environnement. L’abandon des produits toxiques dans l’entretien des espaces verts, le respect des zones humides, la limitation de l’étalement urbain pour préserver les terres agricoles et naturelles, le développement des transports en commun ou des déplacement doux comme alternative à l’usage de la voiture individuelle sont autant de solutions, à notre échelle, pour répondre aux enjeux environnementaux. C’est utile, nécessaire… et insuffisant.

C’est insuffisant car les principaux responsables sont ailleurs, loin des territoires, loin des préoccupations quotidiennes des habitants. Or, nous ne parviendrons pas à faire face à un sujet planétaire sans un engagement à l’échelle nationale, continentale et mondiale. Les mobilisations régulières dans de nombreux pays-et particulièrement celles portées par la jeunesse qui se sent dépossédée de son avenir par l’inaction des responsables actuels- doivent nous alerter.

Nous devons dépasser les intérêts économiques d’une infime minorité.

LES EXPRESSIONS du GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES de Bouguenais – MENSUEL de BOUGUENAIS AVRIL 2019