Avis sur le projet de  Plan de Gêne Sonore – CM du 7 février 2019
Collège de La Neustrie

Avis sur le projet de Plan de Gêne Sonore – CM du 7 février 2019

Intervention de Chrystèle Malard au nom de la majorité municipale regroupant les élus socialistes, communistes et EELV.

J’interviens au nom de la majorité municipale puisque notre conseil doit ce soir se prononcer sur le projet de Plan de Gêne Sonore en rendant son avis. C’est la première modification réglementaire qui fait suite à la décision de l’Etat d’abandonner le transfert de l’aéroport.

Ce nouveau PGS vient actualiser la version qui s’applique depuis 2003 et dont les circonstances avaient jusqu’à présent prolongé l’existence.

Comme bon nombre de Bouguenaisiens nous attendons avec impatience ce document qui conditionne la prise en charge partielle du coût des travaux d’insonorisation des logements.

Ce projet de PGS s’est fait attendre. En effet, il devait être proposé à l’automne dernier mais les critiques fortes -que nous avons portées avec d’autres, notamment sur les prévisions de trafic retenues- ont conduit la préfecture à demander à la Direction Générale de l’Aviation Civile de revoir sa copie.

La commune a donc été saisie pour avis sur ce nouveau projet de PGS fin décembre.

Pour ce faire, la municipalité à proposer une méthode : celle du dialogue. Nous avons invité les représentants de l’ensemble des groupes qui composent le conseil municipal, y compris ceux de l’opposition, à échanger sur le sujet. Nous avons même ouvert ces discussions aux délégations des deux associations impliquées sur le sujet, à savoir le COCETA et l’atelier citoyen.

Notre majorité s’est aussi engagée auprès de la population afin qu’elle soit tenue informée du projet : Depuis plusieurs semaines, la carte et le rapport de présentation sont ainsi exposés dans les accueils de la mairie et de la mairie annexe.

Aujourd’hui, notre conseil est amené à prendre ses responsabilités et à rendre un avis. Celui de la majorité municipale qui regroupe les élus de la gauche n’est pas une surprise, Martine Le Jeune s’en était notamment ouverte à l’occasion des vœux à la population : nous nous prononcerons pour rendre un avis défavorable à ce projet de PGS.

Plusieurs raisons nous y conduisent et nous n’allons pas ici les énumérer toutes. Il nous semble par exemple que le calcul effectué à partir d’une moyenne des trajectoires aurait dû conduire ceux qui l’ont élaboré à inclure dans la zone 3 l’ensemble des Couëts, la dispersion du bruit variant beaucoup en fonction des conditions météorologiques, des trajectoires prises, etc. Nous souhaitions qu’aucune habitation ne sorte du périmètre, ce qui n’est pas le cas.

Notre conseil rendra donc un avis défavorable à ce PGS. Nous espérons qu’il sera unanime. Ensuite, il appartiendra à l’Etat, par l’intermédiaire du Préfet, de valider ou non ce document. Sur ce sujet comme sur d’autres relatifs à l’aéroport, nous avons bien conscience de ne pas être décisionnaires. Nous continuerons cependant d’agir, à notre niveau, pour apporter à la population de Bouguenais survolée par les avions la protection qu’elle est en droit d’attendre.

L’action portée par les maires des communes concernées par le PGS participe de cette démarche, de même que les fréquents échanges que nous avons au sein des instances et des groupes de travail métropolitain. Et cela porte ses fruits ! La prise de position de Nantes Métropole sur la question des vols de nuit démontre que nos arguments sont entendus : Et oui, contrairement à ce que certains ici voudraient faire croire, la Métropole ne décide pas de tout, n’impose pas tout ; la Métropole, c’est aussi nous et c’est ensemble que nous prenons nos décisions. Cette capacité à travailler ensemble, dans le dialogue et l’écoute, renforce notre capacité collective afin de faire pression sur l’Etat pour la prise en compte des attentes de nos concitoyens.

Conseil Municipal de Bouguenais – 7 février 2019

Avis sur le projet de Plan de Gêne Sonore