Migrants: le cynisme d’État.

Migrants: le cynisme d’État.

Depuis plusieurs années, plusieurs centaines de milliers de personnes, victimes de la guerre et de la barbarie, ont pris le chemin de l’exode.Fuyant depuis l’Afrique de l’est ou le Moyen-Orient, ils parviennent, au terme d’un parcours mortel pour beaucoup d’entre eux, à gagner le continent européen. Les engagements internationaux de la France, reflets des valeurs d’humanisme et d’accueil portés par notre pays, nous commandent de leur offrir toute l’assistance nécessaire.

Notre territoire s’y emploie. A Bouguenais, plusieurs dizaines de personnes sont pris en charge grâce à plusieurs associations, avec lesquelles la Ville entretient des liens réguliers dans le but d’améliorer les conditions de vie et d’intégration des familles (scolarisation, CCAS, Petite enfance, etc.).

Nous sommes donc particulièrement inquiets des conditions de vie actuelles des centaines de migrants, hommes, femmes et enfants, qui « campent » depuis des semaines à Nantes, square Daviais. L’État, en ne se donnant pas les moyens d’une politique d’accueil digne qui lui incombe pourtant, porte la responsabilité de cette situation.

Ce sont donc les collectivités, déjà très impliquées (Nantes héberge déjà 600 personnes et a engagé un million d’euros), qui s’efforcent de palier à cette démission. Voilà, sur ce sujet comme sur d’autres, le vrai visage de la « modernité » qui nous gouverne depuis plus d’un an : le triomphe du cynisme!