L’enquête d’utilité publique prochaine étape du PLUM

L’enquête d’utilité publique prochaine étape du PLUM

PLUM : Plan Local d’Urbanisme Métropolitain.

Intervention de Dominique Duclos lors du Conseil Métropolitain du 13 avril 2018.

« Ce projet de Plan Local d’Urbanisme métropolitain est ambitieux. Il est le fruit d’un long travail de co-construction. Et nous pouvons remercier les équipes de notre Métropole, comme celles de nos communes pour la qualité et la quantité du travail réalisé. Et jJe ne doute pas que l’avis des communes comme celui de nos concitoyens dans les mois à venir, feront de celui-ci la clé de voûte d’une métropole volontaire, créative et solidaire. »

Durant les mois de septembre et octobre 2018, les habitants de la métropole et bien sur ceux de Bouguenais seront invités à se prononcer durant l’enquête publique.

Ci-joint l’intervention de Dominique.

Madame la présidente, chers collègues,

 

Notre plan local d’urbanisme métropolitain, tel qui nous est présenté ici, permettra, j’en suis sûr, de soutenir le développement de notre métropole en respectant notre écosystème et en favorisant les solidarités. Il prévoit des outils et des règles efficaces et pragmatiques, qui permettront de favoriser la résilience de notre territoire face au réchauffement climatique, comme de lutter contre les différentes formes de précarité.

 

Notre PLUm conciliera densité urbaine, exigences de solidarité et préservation des espaces agricoles et naturels. C’est d’autant plus important que nous devrons répondre à une nécessité : accueillir chaque année de nouveaux habitant-e-s. A qui nous devrons garantir, quel que soient leurs revenus, un cadre de vie de qualité, apaisé, au contact de la nature.

 

La transition écologique est au cœur de notre Plan Local d’urbanisme métropolitain. Le coefficient de nature en ville et  les espaces paysagers à protéger que sont les haies, les boisements, les zones humides et les cœurs d’îlots verts permettront de maintenir ou de créer des espaces favorables à la faune et à la flore, au cycle de l’eau et même à la régulation des microclimats. L’accent est mis sur la conservation et le développement de la biodiversité.

 

Mais au-delà, le PLUM participera à la transition écologique en favorisant la construction d’une métropole des courtes distances, comme nous nous y étions engagés lorsque nous avions votés le plan d’aménagement et de développement durable.

Il permettra au besoin de repenser nos centralités pour que chaque habitant-e puisse bénéficier d’un emploi, accéder à l’éducation, à la formation, se divertir, ou consommer sur un même territoire, en privilégiant l’usage des transports en commun et les modes actifs de déplacement.

 

Par ailleurs, cette métropole dont nous continuons d’écrire le récit, grâce à une règle générale, commune à nos 24 villes, prendra aussi en compte la diversité de chacun de nos territoires, de chacun de nos quartiers. Nous répondrons ainsi à des enjeux globaux, tout en préservant les spécificités de nos territoires.

 

Et cette diversité est une richesse ! Personne n’en doute dans cette assemblée. L’organisation de nos villes, les différentes formes d’habitats, les singularités architecturales doivent être valorisées et même renforcées.

 

Enfin, notre PLUM ne laissera personne au bord du chemin.

En matière d’habitat, il soutiendra la diversification des logements en prévoyant 6000 nouvelles habitations par an. Parmi eux, un tiers sera consacré à l’habitat social. Quant au logement abordable, en accession comme en locatif, il constitue un autre pilier de notre politique en matière d’habitat.

 

Dans notre métropole, en effet, nous ne concevons notre développement qu’en incluant l’ensemble des habitants, y compris les plus précaires et les plus modestes.

 

Comme, nous répondons à la demande d’une métropole solidaire, exprimée par la majorité de nos concitoyens, en favorisant un parcours résidentiel adapté aux besoins et aux moyens de chacun. Il s’agit ainsi d’adopter une logique de mixité de l’habitat, comme des usages de nos villes communes.

 

Madame la présidente, cher-e-s collègues, nous le savons, notre métropole ne pourra continuer à se développer que si elle participe pleinement à la transition énergétique et si elle parvient à lutter efficacement contre les inégalités. Et je sais ici notre volonté d’agir collectivement en ce sens, dans le cadre d’une véritable alliance des territoires entre nos 24 communes, comme avec celles qui nous entourent.

C’était d’ailleurs le message que nous avons toutes et tous porté lorsque nous avons voté à l’unanimité la feuille de route issue du grand débat sur la transition énergétique.

 

Ce projet de Plan Local d’Urbanisme métropolitain est ambitieux. Il est le fruit d’un long travail de co-construction. Et nous pouvons remercier les équipes de notre Métropole, comme celles de nos communes pour la qualité et la quantité du travail réalisé. Et je ne doute pas que l’avis des communes comme celui de nos concitoyens dans les mois à venir, feront de celui-ci la clé de voûte d’une métropole volontaire, créative et solidaire.

 

Aussi, j’invite donc l’ensemble des membres de notre assemblée à se prononcer en faveur de cette délibération.

 

Madame la présidente, chers collègues,

Je vous remercie.