Se libérer des a  priori

Se libérer des a priori

Se libérer des a  priori

Une prison à Bouguenais? Il n’en fallait pas plus pour que ceux qui, ici, réclame une justice sévère et plus de cellules s’offusquent: « Des prisons, oui, mais pas chez nous! ».Et d’entamer le lamento d’une commune abandonnée, réceptacle des projets dont personne ne veut ailleurs.

Que de méconnaissances !

Méconnaissance sur les prisons.Que cette annonce soit problématique puisque l’Etat met encore les collectivités devant le fait accompli, soit. Mais n’oublions pas la surpopulation carcérale et les conditions de détention parfois honteuses dans notre pays. Et une maison d’arrêt n’est pas une « nuisance »: il suffit pour s’en persuader de constater que celle de Nantes, à 100 mètres du boulevard Guist’Hau, n’a pas disqualifié le quartier. Et celle prévue ici est bien loin du centre bourg.

Méconnaissance sur Bouguenais. Ainsi donc, nous serions les bonnes poires qui acceptons ce que d’autres refusent? Est-il nécessaire de rappeler que le Tram dessert depuis 10 ans le grand quartier des Couëts, la moitié de la ville? Que nous disposons de pôles de recherche majeurs (IRT Jules Vernes, Technocampus, IFFSTAR)? Que nous accueillons des fleurons de l’industrie nationale et internationale? Que les investissement métropolitains pour les transports et l’urbanisme ont été importants et le seront davantage encore? Et tout cela en préservant nos espaces verts et naturels.

Oui: Bouguenais est attractive et agréable… et le restera!

LES EXPRESSIONS MENSUEL BOUGUENAIS AVRIL 2017