Vote du Budget 2017 Intervention de la majorité municipale

Vote du Budget 2017 Intervention de la majorité municipale

Le budget 2017 est un exercice difficile, peut-être plus encore que ceux qui l’ont précédé depuis le début de ce mandat. En effet, il nous faut non seulement faire avec les contraintes que nous connaissons, mais en gardant à l’esprit celles qui pourraient advenir.

Depuis des années, nous avons à faire face aux décisions de l’Etat qui taille dans nos finances : en 5 ans, nous avons perdu plus de la moitié de notre dotation globale de fonctionnement. Cela représente un cumul de près de 4 millions d’euros !

Cette ponction rapide et importante est d’abord profondément injuste pour des collectivités déjà soumises à des règles de bonne gestion. Nous sommes bien peu responsables du déficit des comptes publics… mais par contre, nous jouons un rôle essentiel dans la mise en place de services de proximité, de politiques de solidarité, dont bénéficient les habitants. Et c’est ce rôle que menace et menacerait encore plus une poursuite de la baisse de la DGF.

Or, à moins d’un mois du premier tour des présidentielles, nul ne peut dire si les coupes dans les budgets des collectivités vont enfin cesser, ou bien se poursuivre, voire s’amplifier. Nous avons des incertitudes sur nos ressources fiscales, sur d’éventuels transferts de charges et même sur le statut de la fonction publique.

Dans ces conditions et compte-tenu de la situation économique et de l’emploi déjà évoquée au cours du débat d’orientation budgétaire, il est difficile de se faire une idée précise de nos capacités pour cette fin de mandat.

Difficile, d’autant plus que nous devons songer au suivant : il s’agit tout de même aussi de conserver à notre commune une bonne situation financière pour l’équipe à venir.

L’enjeu pour ce budget 2017, est donc de nous permettre à la fois d’avancer dans nos engagements mais aussi de conserver un excédent pour 2018 afin de faire face aux décisions du futur exécutif.

Nous sommes donc engagés dans une maîtrise de nos dépenses. Après l’effort demandé aux services municipaux et aux associations bouguenaisiennes, nous maintenons notre vigilance.

Mais cette nécessaire prudence ne saurait se limiter à une période d’attentisme.

Nous gardons le cap de nos priorités : culture, éducation, solidarité, participation citoyenne, transition énergétique. Ainsi, nous continuons d’investir en faveur des Bouguenaisiens, pour maintenir et développer les services dont ils ont besoin et qu’ils fréquentent d’ailleurs de plus en plus, dans de nombreux domaines : sport, petite enfance, amélioration des équipements, accompagnements des acteurs associatifs, etc.

Nous le faisons sans augmenter les tarifs. Nous le faisons sans augmenter les taux d’imposition.

Nous poursuivons aussi des projets importants de ce mandat en engageant les fonds pour le futur équipement sportif et pour le réaménagement de l’ex-maison de retraite : deux éléments majeurs du projet pour lequel les Bouguenaisiens nous ont élus.

Nous maintenons une attention et des moyens conséquents pour l’entretien, la maintenance et la rénovation des bâtiments publics.

Nous veillons aussi à ce que ces engagements puissent être portés effectivement. Nous avons conscience des qualités et des compétences des agents municipaux, mais aussi des limites de notre capacité à faire. Et nous n’oublions pas, au delà de ce budget municipal, le travail quotidien des agents bouguenaisiens sur des réalisations portées par la métropole, qui les mobilisent très largement. Ces projets sont autant d’améliorations pour le quotidien des habitants. Le réaménagement du bourg ne se fera pas sans nos agents, ni sans les usagers et les habitants.

Dans cette période de transition marquée par l’incertitude, nous nous attachons à conserver notre cap et nos priorités.

Intervention de Jérémie Gobin pour la majorité municipale

Conseil Municipal de Bouguenais – 30 mars 2017