#HAMON2017 Article OF du 18-19 mars 2017

« Campagne locale : plus de terrain et deux réunions

Le projet de Hamon repose sur cet axe fort de transition à quatre niveaux dont celle de la transparence, du non-cumul et d’une restauration de la démocratie.  La campagne locale va s’ouvrir sur deux réunions :

 

  • le 24 mars à 20 h à la Croix-Jeannette sur le thème de « la transition du travail »
  • le 6 avril à 20 h à la Grande Ouche sur « la transition écologique » .
  • Un meeting est aussi prévu le 7 avril à la Trocardière, avec Christine Taubira.

 

En campagne localement avec Benoît Hamon, élus socialistes et écologistes de Bouguenais veulent être plus présents sur le terrain, avec tracts, réunions, et du porte à porte.

Après la création du comité local de soutien à Benoît Hamon, les élus socialistes et écologiques de Bouguenais s’engagent dans la campagne de leur candidat sur le terrain avec les militants. Au programme : beaucoup de porte à porte, des tracts plus ciblés, portant sur des thématiques précises, et deux réunions publiques. Les élus d’Europe Écologie les Verts tiennent à rassembler les voix : « Pour la première fois à une présidentielle, nous n’avons pas de candidat, mais celui porté largement par les primaires réunit nos valeurs, y compris localement, sur des orientations majeures telles que la transition écologique et énergétique, sur la vision de l’Europe, sur le rapport au travail à revoir globalement, sur la fiscalité et la solidarité. C’est une refondation et un choix de raison », souligne Jean Gétin, coordinateur du groupe sud Loire d’Europe Écologie les Verts.

L’aéroport, sujet de crispation

Dans cette perspective de vues convergentes sur les objectifs écologiques, on ne peut éviter l’épingle du nouvel aéroport qui demeure à gauche un sujet de crispation. Michèle Gressus devance les objections : « Soyons clairs, ce devenir de l’aéroport demeure une grosse interrogation mais il est acté qu’il ne doit pas être au cœur de la campagne. Notre position est restée et restera identique localement, mais il ne doit pas fausser l’union locale puisque ce dossier n’a pu être traité depuis cinq ans. Benoît Hamon aura la responsabilité de trancher la question, mais pour la campagne, elle est hors jeu. D’autant qu’elle n’entre pas dans les préoccupations majeures des Français quand on les interroge. » Elle ajoute, à l’appui des autres élus présents : « Il est plus urgent de renouer avec une éthique politique qui nous met en mauvaise posture sur le terrain et nous écarte des problèmes de fond.« 

Contact: bouguenaisavechamon@ gmail.com

Parution Ouest France du 18-19 mars 2017.